top of page

Ouroboros

 

Ou le mythe du serpent qui se mord la queue.  De nos jours, il symbolise une situation pénible qui parait sans fin. Or, il est censé incarner le cycle éternel. J'ai étoffé le bazar avec deux seprents qui se mordent la queue. L'extrémité du serpent représentant le jour devient la langue de celui qui incarne la nuit, et inversement.

 

  • imprimée à Lille sur du papier Canson de 224 gsm à grain
  • conforme à la norme ISO 9706, sans acide, ni azurant optique
  • demarche éthique et écologique
  • 100% made in France

 

 

  • Format A5 (14,8x21cm)
  • Format A4 (21x29,7cm)
  • Format A3 (29,7x42cm)

 

© Illustration réalisée par Edouard Rowehy.

Ouroboros

10,00 €Prix